QUI SOMMES NOUS ?

MODIFICATION


A la suite de la dernière Assemblée générale, le transfert du siège social du CFRDJ de Maison Saint-Joseph   26400 ALLEX à 56 rue de la Madeleine – Archiconfrérie Saint-Joseph de Beauvais – 60000 BEAUVAIS, en date du 24 avril 2012 (Préfecture de Beauvais) a été accepté à l’unanimité.


Le secrétariat administratif reste à Maison Saint-Joseph – 26400 ALLEX.

CFRDJ – CHRISTIAN DOUBLIER-VILLETTE 


Au moment d’ouvrir ce site du CFRDJ, en 2010, nous avons donné un aperçu historique de ce Centre Français de Recherche et de Documentation sur Saint Joseph (CFRDJ). De fait, nous venions d’avoir un accord avec M. Christian Doublier-Villette : il quittait le CFRDJ et créait le Centre National de Recherche sur Saint Joseph (CNRJ). Nous avions pris acte, même si sa nouvelle dénomination était toute proche de la nôtre. Cela en signe d’apaisement entre nous !


M. Daniel Picot, secrétaire actuel du CFRDJ, a écrit le texte que nous publions en souvenir de M. Christian Doublier-Villette, décédé subitement le 12 mars 2012. C’est notre manière discrète de reconnaître un bon point de départ, en 2005, ensuite des années difficiles qui aboutissent à son départ du CFRDJ, car nous ne pouvions pas cautionner au sein du CFRDJ toute la militance de M. Christian Doublier-Villette. Maintenant, nous nous remettons ensemble à la tendresse et à la miséricorde de Dieu.

 

Voici le texte de M. Daniel Picot, directeur du Centre de Recherche et de Documentation de l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal (Canada), récemment parti à la retraite.

 

En 2003 les circonstances ont fait que j’ai été amené à participer aux premiers pas de Christian-Michel Doublier-Villette en ‘érudition joséphologique’, sur la base d’une dévotion envers saint Joseph déjà vivante chez lui, c’est à souligner, alors que j’étais en fonction depuis 2001 au Centre de recherche et de Documentation (CRD) de l’Oratoire Saint-Joseph à Montréal.

 

En novembre 2003, Christian-Michel Doublier-Villette entrait en contact avec le CRD parce qu’il recherchait un ouvrage qu’il ne trouvait nulle part ailleurs. C’est ainsi qu’il découvrit, avec une immense surprise, l’impressionnante quantité de documents existants sur saint Joseph et la Sainte Famille, au point de transformer son sujet de recherche en archéologie de l’art en un travail d’initiation à la joséphologie par une rétrospective de son évolution à travers les siècles.

Quelques mois plus tard, je l’inscrivais au 9e Symposium international sur saint Joseph à Kevelaer (Allemagne) qui lui permettait, après avoir découvert les écrits, de découvrir des joséphologues du monde entier. Ce fut sa première ‘pentecôte joséphique’ où, comme dans les Actes des Apôtres, étant « venus de toutes les nations (…), chacun les entendait dans sa propre langue (…) annoncer les merveilles de Dieu »… en la personne de saint Joseph !

 

C’est lors de ce 9ème Symposium allemand de septembre 2005 qu’allait naître le projet, au titre inspiré de celui de Montréal, premier au monde fondé en 1950, d’un Centre de recherche et documentation sur saint Joseph en France. Historiquement on ne peut que le reconnaître comme le fondateur, premier président ou directeur et membre actif de ce qu’il avait lui-même mis sur pied, quelles qu’aient été les évolutions subséquentes jusqu’à sa démission librement décidée pour des raisons personnelles.

 

Le flambeau était passé. La suite des choses est plus connue et, en peu d’années, a vu moult rebondissements. Tout un chacun connait sa part de vie vécue en relation avec le disparu, témoin, partenaire, collaborateur, contradicteur, ou autre, et reste libre d’évaluer ce destin à sa manière. Il est sans doute bénéfique, à divers points de vue, de croiser parfois le chemin de personnages plutôt exceptionnels et hors normes comme le docteur Christian Doublier-Villette.

 

Côté cœur, ce qui l’a emporté, Christian Doublier-Villette était en sursis, ou en danger, et le savait. Dès sa découverte du Centre de Montréal il avait voulu y venir en consultation et pèlerinage mais une importante opération au coeur, déjà planifiée, l’avait obligé à sursoir au projet. À la veille d’être hospitalisé il avait annoncé publiquement la suspension de toutes ses activités pour un temps indéfini, incluant le risque que ce soit définitif, mais l’opération fut finalement annulée, sans toutefois lui rendre un coeur neuf ! Le voyage en terre canadienne n’eut jamais lieu non plus. Christian-Michel Doublier-Villette a donc bénéficié d’un sursis de près de dix ans, pourtant sans se ménager d’aucune façon et en continuant à vivre intensément.

 

Avec ses engagements aussi extrêmes, pour ne pas dire excessifs, que ses convictions, avec son enthousiasme, sa détermination indomptable, son besoin dévorant d’action, sa créativité, sa foi sans concessions, son style provocateur, ses controverses, il a semé beaucoup de choses, dérangé, entraîné, fait bouger et réagir, sans jamais laisser indifférent.

 

Fidèle à lui-même, quoi qu’il lui en coûte, et jusqu’au bout, sans aucun doute conforme à sa vocation propre et à sa conscience, militant, polémiste, batailleur, enflammé pour les causes qu’il a endossées, au premier rang la défense de la vie, puis saint Joseph, le Dieu qui ‘vomit les tièdes de sa bouche’ ne pourra pas lui faire le reproche de la tiédeur ! Ses combats sont terminés. Qu’il repose en paix. Nous prions pour lui.

 

                                                                                              Daniel Picot

Montréal, 18 mars 2012

                                                                                                              

Un autre membre du CFRDJ écrit très à-propos du CFRDJ : J’attends de l’association autour de saint Joseph attitude intelligente et approfondissement spirituel équilibré. C’est là vraiment notre projet et nous le poursuivons calmement et patiemment.

 

Nous participons, du 28 avril au 1er mai, à un Colloque sur saint Joseph, au Couvent Saint-Marc de Colmar.

 

 

 

Le CFRDJ est le sigle correspondant à :   Centre Français de Recherche et de Documentation sur saint Joseph. Le projet remonte à  2005. Nous avons à notre actif  cinq  Assemblées générales qui ont précisé peu à peu ce projet et nos réalisations.

 

Nos Statuts, revus et approuvés au cours de notre dernière assemblée générale du 16 octobre 2010, précisent que la recherche et la documentation sur saint Joseph privilégient trois orientations :

 

-      celle des vérités et des valeurs catholiques concernant  la personne de saint Joseph, ou notre Tradition,

-      celle des aspects que le patronage de saint Joseph recommande : rôle de l’époux, rôle du père, sens du travail, importance du silence et de la prière,

-      celle des lieux de culte et de dévotion dédiés traditionnellement à saint Joseph et reconnus par l’Eglise.

 

Comme premier Centre en France portant ce projet, nous invitons ceux et celles qui veulent mieux connaître et aimer saint Joseph à nous rejoindre :

-      sur ce site : recherchesaintjoseph-cfrdj.com

-       à notre adresse e-mail : cfrdj@aol.com

-      au siège social : CFRDJ – Maison Saint-Joseph – 26400  ALLEX.

Visitation